Centre Interculturel Franco-Chinois; Accueil, aimité, échange !

vendredi 6 février 2015

Exposition du chantier naval de Fuzhou à Batz-sur-Mer de 7 à 18 février 2015


Exposition du Centre Interculturel Franco-chinois à Batz-sur-Mer 
de 7 à 18 février 2015 , de 14h à 18h
chantier naval de la ville Fuzhou, Fujian, en Chine
 
 
Fuzhou (Fou-Tchéou) se situe presqu'île milieu de la ligne qui sépare Hong-Kong de Shanghai, à une cinquantaine de kilomètres de l’estuaire du fleuve Min. Elle est la capitale de la Province du Fujian.

Le chantier naval de Fuzhou de la province du Fujian est issue du mouvement d’occidentalisation (Yangwu Yundong) qui est apparu à la fin de la dynastie Qing. Elle a fait naître le plus grand chantier naval bien équipé pour l’époque et son l’influence a été considérable pour la Chine.
Le 23 décembre 1866 ont commencé les travaux de construction du chantier navale du Fujian. C’était la plus grande base de construction navale en Extrême-Orient.
A l’époque, les bases de l’industrie et des sciences et techniques étaient pratiquement nulles, il était inimaginable de créer un chantier naval. Finalement par l’introduction de la technique française, avec l’aide de l’officier naval française M. Prosper GIQUEL et de nombreux experts des ingénieurs et des techniciens français, un premier arsenal dans l’histoire de Chine –le chantier navale du Fujian a été créée à Mawei, à proximité de Fuzhou, chef-lieu de la province du Fujian, et la première école navale du Fujian a été mise en place. Les navires de guerre fabriqués et des talents formés dans cette école sont tous renommés dans l’histoire moderne chinoise.

Le 10 Juin 1869 fut un jour important pour l’administration navale de Fujian qui vit la mise à l’eau du navire n°1 nommé Wan’nianqing. Avec une jauge de 1370 tonnes et une vitesse de 10 nœuds, c’est le premier navire de mille tonnes dont la coque est en bois et qui utilise la machine à vapeur comme moteur. Jusqu’en 1874, l’administration navale a construit un total de 15 navires parmi lesquels le navire An’lan construit en 1871 et à bord duquel a été installée une machine à vapeur fabriquée par l’administration navale en un seul et unique exemplaire. En 1874, le contrat entre l’administration et ses techniciens étrangers est arrivé à expiration et dès lors, on entra dans une phase de construction autonome. La mise à l’eau du navire Yixin a montré que la Chine avait bien maîtrisé la technologie moderne de production en construction navale. En 1876, l’administration s’est mise à produire des navires mixtes en fer. En 1889 est né le premier navire chinois toute en acier, il s’appelait Longwei. Grâce à ses efforts établis pendant plus de vingt ans, l’Administration a réalisé son essor dans la construction navale en passant de la coque en bois à la coque en acier. En 1917, sur la base existante, elle a établi le premier chantier aéronautique chinois qui a conçu et produit lui-même les premiers avions au niveau international.

M.Zuo Zongtang, fondateur de l’Administration navale, a créé la première école des sciences et techniques, appelée au début « Qiu Shi Tang Yi Ju». Il a également élaboré les règlements de l’école en précisant la scolarité, l’objectif d’enseignement, les traitements des étudiants et le système des examens. Des professeurs français furent embauchés pour enseigner aux élèves la construction navale, les conducteurs qualifiés de l’armée maritime furent formés par des professeurs anglais.
D’ailleurs l’école de l’administration navale a envoyé des étudiants brillants poursuivre leurs études en Europe, ce qui a permis de former nombre d’élites en faveur du progrès pour la modernisation de la Chine, par exemple M.Yan Fu, penseur des lumières, M.Wei Han, ingénieur en construction navale, M.Chen Zhao’ao, spécialiste des turbines, M.Luo Fenglu, diplomate et M.Chen Jigong , traducteur etc. …

Pour conclure, les succès remportés par l’administration du Fujian dans les domaines de la construction navale et aéronautique et de l’enseignement ont établis solidement son statut comme pionnière dans le développement de l’industrie de la Chine.


 


 Le vernissage de l'exposition, Madame le Maire fait le discours
 Le vernissage de l'exposition, Madame le Maire fait le discours
 Le vernissage de l'exposition, Madame la présidente du Centre Interculturel Franco-Chinois, 
Madame Minghong Chen fait le discours
 Le vernissage de l'exposition, Madame la présidente du Centre Interculturel Franco-Chinois, 
Madame Minghong Chen fait le discours
Le vernissage de l'exposition

Aucun commentaire:

Publier un commentaire